Actualités du lycée

Rencontre autour de Ni d'Eve ni d'Adam le 4 juin 2019

Par Référent Culture, publié le dimanche 2 juin 2019 09:32 - Mis à jour le dimanche 2 juin 2019 09:32
ni d'eve.jpg
Grâce à l'association Savoir au Présent, les élèves des trois classes ayant travaillé sur le documentaire de Floriane Devigne rencontreront mardi 4 juin la monteuse Gwénola Héaulme: thématique de l'intersexualité et problématiques du documentaire.

Retrouvez ci-après le dossier de presse de Savoir au présent : vous découvrirez le documentaire lauréat du programme Télémaques pour l'année scolaire 2018-2019 et la présentation de l'association elle-même en pdf.

Durant toute l’année scolaire, trois classes du lycée Descartes de Saint-Genis-Laval se sont penchées sur le film réalisé par Floriane Devigne et monté par Gwénola Héaulme. Accompagnés de leurs professeurs d’Anglais, de Français, de Philosophie et de SES, les élèves en ont découvert les rouages tout au long de l’année. La Rencontre avec la monteuse est une occasion précieuse de réaliser les partis pris et les options et la manière dont ceux-ci ont déterminé la forme.

Une Rencontre organisée par l’association culturelle Savoir Au Présent dans le cadre de son programme TÉLÉMAQUES, lancé avec France 2, France 3, Arte, la Scam et mené avec le soutien des rectorats et des régions concernées.

NI D’ÈVE NI D’ADAM, UNE HISTOIRE INTERSEXE de Floriane Devigne CFRT Productions / France 2 58 minutes.

Contactée par une productrice pour réaliser un film sur l’intersexuation, Floriane Devigne ne connaît alors rien à la question. Commence un long travail de recherche et de repérage au cours duquel elle rencontre médecins, avocats, militants… Elle se refuse pourtant dès le départ à traiter un tel sujet à partir des discours objectifs et distancés de spécialistes. Sa façon d’envisager son métier de réalisatrice la pousse au contraire à un accompagnement et une compréhension intime des sujets et des personnes auxquels elle s’attache. Un positionnement attentif et non intrusif qui se double ici de la difficulté de ses protagonistes à prendre la parole sur leur situation, voire à se montrer à l’écran. Pourtant, fortement marquée par sa rencontre avec M d’une part, avec Deborah d’autre part, Floriane Devigne n’envisage pas de faire un film sans elles. Pour contourner et embrasser tout à la fois cette impossibilité, la réalisatrice recourt à différentes stratégies afin de faire exister ses personnages par d’autres modalités et ainsi donner chair à son propos, allant jusqu’à initier une rencontre entre les deux jeunes filles.

Pièces jointes

À télécharger

 / 1