Nouveautés sur le site

Un Gascon à Descartes ? 2

Par Référent Culture, publié le lundi 27 novembre 2017 21:15 - Mis à jour le mardi 28 novembre 2017 13:26
OVPAR Cyrano-page001.jpg
Le mardi 14 novembre 2017, les élèves de 1ère L/ES ont assisté avec leur professeur de français Madame Couly, à la représentation de Cyrano Project, une pièce adaptée de l’œuvre célèbre d’Edmond Rostand Cyrano de Bergerac. Deuxième analyse !

CYRANO PROJECT AU THÉÂTRE DE L’IRIS

 

Au milieu de la scène, Jérôme Sauvion écoute, seul, les bras ballants, des messages vocaux qui se succèdent dans le silence de la salle. Les comédiens annoncent, l’un après l’autre, leur volonté d'arrêter le projet. Un silence. Jérôme Sauvion se lance alors dans une pièce d’une heure et quarante-cinq minutes, relevant le défi d'interpréter les cinq actes de Cyrano de Bergerac et les quelque dix personnages qu’il a décidé de conserver.

Autour de lui et pour tout décor, des caisses en bois, un escabeau, une chaise de bar, un portemanteau, un tambour et un pupitre soutenant le texte de Cyrano Project.

 

Tout au long de la pièce, le comédien aux multiples visages navigue entre les objets, placés à des endroits stratégiques, passant habilement d’un club de golf à une bouteille de vin, d’un rouleau à pâtisserie à un chapeau à plumes, d’un mousquet à un casque de la Grande Guerre, tantôt traînant un chariot de golf, tantôt empoignant une servante (une lumière sur pied). Il réussit l’exploit d’incarner différents personnages sans perdre le spectateur grâce à un jeu de qualité. Le comédien assure également les effets de lumière et de son à l’aide d’un tableau de contrôle placé au bord de la scène.

 

Malgré le talent indiscutable de Jérôme Sauvion et tous ses efforts pour réaliser ce défi original, le rendu final est tout de même moins prenant, moins dynamique, moins vivant que s’il y avait un plus grand nombre d’acteurs présents sur scène. Toutefois, alors que le texte original a été coupé, la pièce ne perd pas de son intérêt, et l’on ne peut qu’approuver le choix des répliques gardées.

 

Les élèves ont plutôt apprécié cette pièce, comme ils l’ont fait savoir lors du cours de français qui a suivi la représentation.

 

 

Eva et Solène 1ère L/ES

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe