Actualités du lycée

La Région soutient la culture !

Par Référent Culture, publié le lundi 18 décembre 2017 11:57 - Mis à jour le lundi 18 décembre 2017 22:24
logo Région ARA.png
Comme chaque année, la Région s'engage aux côtés d'un certain nombre de professeurs pour offrir aux élèves une formation culturelle et citoyenne.

Des professeurs du lycée ont construit trois projets dans le cadre des Passeurs de culture :

1. La comédie, du texte à la représentation. Crédit : 1340 euros

Le projet s'adresse à deux classes de seconde (2.8 et 2.12) dans le cadre du cours de Français, en lien avec l'objet d'étude "Etudier la Comédie au XVIIème siècle, le Classicisme".

Les élèves étudient en classe L'Ecole des Femmes de Molière et s'interrogent notamment sur les dimensions comiques de la pièce. En parallèle, un atelier de pratique  (12h par classe, 6 h par élève) leur permet de s'essayer à une mise en espace et en jeu d'extraits  de la pièce. L'objectif étant de leur faire percevoir qu'un certain nombre d'effets comiques du texte se révèlent lorsque le texte est joué. Un temps de partage et de restitution est prévu en fin de projet.

Un parcours de 3 spectacles à La Mouche, ainsi que des rencontres artistiques, ont également été proposés aux élèves, incluant notamment Le Dindon de Feydeau, mis en scène par Nathalie Royer (artiste intervenante). Spectacle qui complète leur approche de la Comédie.

2. Théâtre et société. Crédit : 720 euros

Comment le texte théâtral peut-il rendre compte des défauts de la société contemporaine ? Les élèves ont vu une première pièce, Pale Blue Dot, une histoire de wikileaks. Elle pose la question des lanceurs d’alerte. S’en est suivi un atelier d’écriture sur l’affaire Weinstein, à partir d’articles et de dépêches de l’AFP.

Puis une pièce interactive, Fight night, qui porte sur les rouages d’une élection et cherche à demander comment on peut manipuler une prise de décision.

Puis Dandin d’après Molière et un atelier de pratique théâtrale avec son metteur en scène. Il s’agira de voir comment Molière parle d’un problème contemporain.

3. Gymnase Platon par Le Balagan système. Crédit : 600 euros

Il s'agit de faire découvrir aux élèves une dramaturgie de la pensée en les faisant assister au lycée même à une représentation d'Hippias, de Platon suivie d'une interrogation commune tant sur le théâtre que sur le beau

Le second et le troisième acte de cette formation mettra les élèves aux prises avec la dispute : ce sont eux qui éprouveront ses modalités, ses surprises, à travers une méthodologie précise.

Deux actions sont menées dans le cadre de la Responsabilité citoyenne et de la santé :

1. Prévention des addictions. Crédit : 1580 euros

Dans le cadre du Comité d’Éducation à la Santé et à la Citoyenneté( CESC), tous les élèves de seconde  et de 1ère du lycée Descartes ont assisté le lundi 9 et mardi 10 octobre à un représentation du théâtre Forum : Jacques ADDICT donnée par la compagnie IMPRO'COM à la salle "La Mouche" de Saint Genis Laval.
L'objectif était de permettre d'aborder le phénomène des addictions sans cibler un produit en particulier et d'interpeler les élèves sur  ce que la consommation de produits addictifs entraine dans la vie de tous les jours; changement d'humeur, démotivation, isolement,..
Au terme de la représentation un débat ,entre les intervenants et les élèves, a permis de répondre à leurs questions et de discuter sur ce qui a pu les interpeler pendant le spectacle.
Cette  intervention  a été financée grâce au  dispositif EUREKA de la Région AUVERGNE RHONE-ALPES à hauteur de 1580 euros et par la contribution des fédérations des parents d'élèves, PEEP et FCPE;
La ville de Saint Genis Laval a gracieusement mis à notre disposition la salle la MOUCHE et son équipe.

2. Télémaques. Crédit : 2500 euros

Il s'agit d'un programme d'éducation à la lecture de l'image télévisuelle. Ce programme est proposé par l'association Savoir au présent. Trois classes en bénéficieront. Il s'agira de visionner un documentaire choisi par les cinq professeurs encadrants et d'effectuer un travail d'analyse des effets de sens liés au montage, à la bande son, aux plans, aux cadrages etc... Le travail se termine par un échange avec le réalisateur ou un membre de l'équipe qui peuvent alors répondre aux questions et sollicitations des élèves.