Les ateliers curieux

Un dispositif nouveau, Les ateliers curieux, héritier lointain des Cafés de l'éducation, a vu le jour au lycée Descartes en cette rentrée 2016.

La curiosité constitue la plus belle qualité humaine et intellectuelle qui soit. Son origine latine indique le soin pris à connaître ou à faire, la rigueur, tant dans l’exercice intellectuel que dans l’action. Les lycéens traversent des âges où ils forment leur goût, leur jugement, leur intime conviction et la confrontation avec leurs aînés, leurs pairs soutient cet effort pour devenir celui que chacun est. L’approximation ne peut suffire à celui qui se cherche : élargir son horizon et cultiver son ouverture d’esprit garantissent la qualité de son information.

Dès lors, rencontrer des créateurs de tous horizons, bénéficier du témoignage de leur œuvre, de leur vie créative, dans des rencontres pensées autour d’un thème directeur, doit permettre aux élèves de nourrir leur personnalité,


d’abreuver leur soif de savoir et de comprendre. Il s’agira de donner la parole aussi bien à des écrivains qu’à des scientifiquesdes cinéastes ou des journalistesdes poètes ou des économistes, des musiciens ou des historiens dont une œuvre, une action, une découverte, une pratique entre en écho avec le thème retenu. Par le passé, le lycée Descartes a ainsi reçu aussi bien Ignacio Ramonet, alors Directeur de la rédaction du Monde Diplomatique et qui a exposé son expérience du journalisme d’investigation, que Dominique Schnapper, Membre du Conseil Constitutionnel, qui a évoqué la signification de la citoyenneté, mais aussi Alain Rey, François Dubet, Henri Pena-Ruiz, Axel Kahn et tant d’autres… Stimuler la réflexion, cultiver l’intelligence par la curiosité renouvelée pour ce qu’on ne connaît pas, ce qui intrigue, ce qui pique, c’est l’ambition de ces « ateliers curieux ». Chaque participant pourra y mettre en chantier, à court terme et à plus long terme, une question qui le touche, un doute qui le déstabilise, une envie qui l’anime.

On procèdera en confiant à une classe, encadrée par un enseignant volontaire, la responsabilité de préparer quelques échanges avec l’invité(e). Ces premières interventions initieront une circulation libre de la parole, tout élève ou tout adulte pouvant se saisir de l’opportunité de ces confrontations aux créateurs pour dire, demander, manifester ce qui l’intéresse ou l’inquiète. L’atelier réunit les moyens de la transformation : les « ateliers curieux » se voueront à donner  aux élèves les éléments de leur culture, et, d’abord et avant tout, de la culture de soi.

 

Modifier le commentaire 

par Référent Culture le 17 avr. 2017 à 19:52

haut de page